La Couronnette
Barbara et Thierry Courvoisier
Visite de l’observatoire de Skinakas
Visiter l'observatoire de Skinakas était un des but de notre séjour en Crète.

L’université de Crète, la fondation pour la recherche et la technologie, FORTH, et l’institut Max Planck pour la physique extraterrestre à Garching ont développé et construit l’observatoire de Skinakas sur la chaîne de montagne centrale de la Crète au milieu des années 1980. Il s’agissait de mettre en place un instrument qui permette d’étudier les gaz dans la queue de la comète de Halley qui revenait dans le voisinage du Soleil après 76 ans d’absence. Le diamètre de ce télescope est de 30cm. Ce premier instrument fut un succès. Il a conduit au développement d’un second télescope, plus grand, d’un diamètre de 1.3m, dans les années 1990. Cet instrument est utilisé pour mesurer la polarisation de la lumière.


Iossif Papadakis explique l'instrumentation du télescope de 1.3m à Skinakas.


La lumière, comme toutes les ondes électromagnétiques, est constituée d’un champ magnétique et d’un champ électrique qui vibrent perpendiculairement l’un à l’autre et perpendiculairement à la direction de propagation. Cette géométrie laisse un paramètre libre, par exemple le plan dans lequel le champ électrique vibre. Ce paramètre se nomme la polarisation. Observer la polarisation de la lumière qui nous parvient d’astres donne une information complémentaire sur les processus physiques qui ont émis la lumière et sur les conditions de l’espace traversé par la lumière entre la source et son observation par le télescope. C’est cette information que les physiciens de l’institut d’astrophysique de l’université de Crète exploitent. Un de leur but est de fournir une carte à trois dimension du champ magnétique dans notre Galaxie. Un superbe projet pour lequel ils viennent de recevoir un financement privé conséquent. Un apport important dans un contexte financier difficile pour les université en Grèce.


Les deux polarisations de la lumière

L'observatoire est situé sur la crête de la chaine de montagnes du centre de l’île a une altitude de 1700m. La vue est dégagée tant vers le sud que vers le nord de la Crète. Cette position centrale a pour conséquence que le flux d’air est laminaire autant par vent du nord que du sud, ce qui donne d’excellentes conditions d’observation. La route qui  mène à l’observatoire est ouverte du printemps à l’automne, la période pendant laquelle l’observatoire est en service. Le paysage est magnifique, comme dans tous les observatoires du monde, et fort peu peuplé, ce qui assure des nuits sans pollution lumineuse.


Route vers l'Observatoire


Paysage autour d l'Observatoire


Nous nous sommes arrêtés en redescendant de l’observatoire pour déjeuner avec le maire de la commune sur laquelle les instruments sont situés. Superbe déjeuner accompagnés de vins qui nous ont convaincus que le Crète peut produire des crus de très grande qualité. La discussion fut à la hauteur du déjeuner. Une fois de plus il est évident que la couleur politique des autorités est secondaire par rapport à leur compétence. Ceci est vrai dans les communes, mais aussi au niveau national, et en particulier en Grèce maintenant. 

Construction traditionnelle de la Crète, ronde, en pierre sèche. Le sommet du toit est ouvert et servait de cheminée.

<< Retour Nouveau commentaire
0 Nbre d'éléments en tout
Ajouter un commentaire
Nom*
Sujet*
Commentaire*
Veuillez indiquer le code de confirmation que vous voyez sur l'image*
Recharger l'image